L’allaitement: défi de ma vie

allaitement

 

 

 

 

 

 

Pour moi l’allaitement était un défi !

Après 7 mois de calvaire, en Menace d’Accouchement Prématuré, je savais que mon corps avait bien souffert et que ce ne serait pas une chose facile.

Mais pour mes enfants je voulais le meilleur.
Je voulais découvrir ce moment unique, la joie de nourrir mon enfant et de l’avoir tout contre moi.

Quand Anna est née, je n’étais pas prête.
Psychologiquement, j’avais déja bataillée pour la garder en moi et j’avais réussi à la mettre au monde en bonne santé et à terme.
J’avais déja tout gagné et j’étais trop fatiguée pour me battre encore.

Alors j’ai tenu 1 mois 1/2 et j’ai baissé les bras.
Ce fût dur de lâcher prise.
Cette impression qu’on est une mauvaise mère, qu’on est égoïste… mais ce jour là j’ai pris la bonne décision.
J’étais faible physiquement et moralement.

Pour mon enfant je devais prendre soin de moi et laisser le papa trouver sa place.
Il l’a fait et nous avons trouvé une osmose à trois avec notre nouvel ami le biberon.

Pour Noé, j’étais prête !
5 années à me préparer à une grossesse difficile.
J’avais été diagnostiquée enfant distilbène et je savais que ça allait recommencer.

Je ne m’étais pas mise dans la tête que j’allais réussir.
J’allais essayer pour Noé et je verrais suivant mon état.

La grossesse fût moins dure psychologiquement malgré les 7 mois d’allitement stricte.
Par contre physiquement, je suis restée en apesanteur 7 mois allongée 24h/ 24.
Je n’avais plus de muscles.

Les tétées furent donc difficiles pour mes cervicales et mon dos mais j’ai tenu.
Les crevasses sont arrivées, les engorgements, le lait qui coulait de moins en moins mais j’ai tenu !

Grâce à l’aide de mon entourage, d’une super sage femme toujours là pour moi; jusqu’à venir à mon domicile un dimanche midi alors que je n’avais plus aucun espoir.

Je suis passée à l’allaitement mixte.
J’ai allaité avec un sein et cela durant 6 mois et ça c’est mon plus beau combat.

Certaines mamans ne comprendront peut- être pas.
Mais pourquoi souffrir autant alors qu’avec le biberon c’est si simple ?

Je ne pourrais pas vous l’expliquer avec des mots: pour moi l’allaitement était une prolongation de l’accouchement.
Je donnais encore la vie à mon enfant et il me le rendait si bien.

Ce moment est unique, cosmique !
Il suffit d’un seul regard de votre enfant et tous vos maux disparaissent.

Allaitement

Si vous hésitez à allaiter votre enfant, je n’aurais qu’un seul conseil: tentez l’expérience !
Cela ne coûte rien et peut vous apporter une joie monumentale.

Rendez-vous sur Hellocoton !

les recherchescourantes

  • ma vie allaitement (1)

4 Responses to L’allaitement: défi de ma vie

  1. Sam dit :

    Un billet très touchant après l’échec de mon premier allaitement je savoure d’avoir tenté à nouveau pour ma deuxième et malgré les hauts et les bas , la douleur, la fatigue, les doutes cela fait 5 mois que nous vivons ce moments rien qu’à nous 🙂

  2. Tyelloumama dit :

    j’adoreeeeee et surtout bravo!
    Maman de 5 enfants, j’ai tenté à ma première mais j’étais jeune et surtout le service de mater n’était pas pour l’allaitement donc aucunes aides à ce moment là j’ai donc baissé les bras, pour ma seconde la gynéco m’a dit avec l’allaitement on ne sait pas ce que bébé boit si vous étes anxieuse c’est pas la peine, elle m’a rendu anxieuse celle là! Par contre pour ma troisième j’ai choisit d’étre suivi en libéral et là c’est le bonheur nous ne sommes pas un numéro ou un morceau de viande on nous écoute et nous respecte, j’ai été super bien conseillé et du coup j’ai allaité 18 mois et grace a cette sage femme j’ai connu la sortie précoce de mater a J2. Pour ma 4éme j’ai aussi allaité 6 mois et arrété pour que le papa puisse en effet trouver sa place (nous sommes une famille recomposée) et pour notre petit dernier j’ai carte blanche!!! j’avoue j’en profite et je n’ai pas envie de m’arréter de si tot oui il ne fait pas ses nuits seul il aime dormir dans mes bras et j’aime ça aussi j’avoue c’est égoiste mais je sais que c’est le dernier, c’est un bébé surprise j’ai mal vécu grossesse et accouchement alors je me rattrape là!
    Je ne juge pas les mamans qui donnent le biberon, mais j’en ai marre qu’on juge les mamans qui allaitent, oui je le fais en public (mais très discrétement) et surtout on s’est rendu compte la semaine dernière que ma 3éme de 5 ans maintenant n’est casi jamais malade ce fut la première fois en 4 ans qu’elle allait chez le médecin pour « maladie »… alors que mes 2 grandes y vont souvent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *