Bonjour tristesse

tristesse

 

 

 

 

 

 

 

Je n’avais pas envie d’en parler ici, pas tout de suite en tout cas.
Ce blog raconte des brides de ma vie mais j’ai toujours voulu garder ma vie privée pour moi.
Depuis quelques mois je me disais que j’en parlerai tout de même mais après…
Quand tout irait mieux et que j’aurais de nouveau repris le cours de ma vie.

On se croit fort, on pense avoir une vie idéale et puis tout bascule.
On prend conscience des choses et on bouleverse toute sa famille en un claquement de doigts.
Je ne pensais pas vivre cela un jour mais cela m’est arrivée.

On vit tous des moments difficiles: des petits chagrins, des gros.
Depuis toute petite, on m’a toujours dit de rester forte.
Nous n’avions pas le droit de nous plaindre ou pleurer.
Alors comment savoir communiquer ? extérioriser ? craquer ?

Et puis un jour on fait souffrir les autres, on souffre et le silence devient notre allié.
Ce petit jeu malsain n’a pas duré bien longtemps.
J’ai craqué à plusieurs reprises et j’ai mis mon chagrin de côté encore et encore.

Le silence tue à petit feu, les émotions remontent et débordent sans crier gare.
Ne vous laissez pas submerger par votre mal- être, votre tristesse: parlez à vos proches, vos amis, votre famille,…

Vous verrez certaines personnes vous étonnerons.
J’ai pu confirmer le grand coeur de certaines amies, je suis me suis rapprochée de mes soeurs chéries.
Et puis j’ai eu également de très mauvaises surprises.
Moi qui pensait pouvoir compter sur des personnes proches de moi…
J’ai appris que nous n’avions pas la même vision de l’amitié, qu’au final nous étions de simples… quoi au fait ??
Je ne sais même plus ! Collègues, connaissances ?

Je l’avais vu, lu, entendu, que certains proches pouvaient prendre leur distance dans cette situation.
Mais à aucun moment je n’aurais pensé que elles, elles l’auraient fait !
Elles qui avaient été là à des moments forts de ma vie.

Savoir que l’autre est mal, complètement brisée et ne rien dire.
La voir si triste et ne pas lui demander comment elle va pour qu’elle sache qu’on est là tout simplement !
C’est tellement facile de ne pas voir, ne pas entendre.
Pourquoi se compliquer la vie avec les problèmes des autres ?

Bientôt j’irais mieux.
Bientôt je tournerais une page de ma vie et la seule chose dont je suis sûre c’est que je vais faire un grand ménage.

Ce petit post est juste un exutoire, j’avais besoin de me lâcher un peu !
A toutes les personnes qui souffrent en silence je n’aurais qu’un conseil: ne restez pas seul, parlez autour de vous.
A tous les autres, arrêtez de regarder votre nombril.
Cessez de vous plaindre pour un rien et regardez autour de vous.
Il y a peut- être quelqu’un dans votre entourage en détresse et vous l’avez ignoré.
Il suffit parfois d’une phrase pour redonner de l’espoir, un sourire ou sécher des larmes.
Ouvrez- vous !!!

Signature 3

 

 

 

Illustration de L’univers de Lalou.

Rendez-vous sur Hellocoton !

les recherchescourantes

  • Dessin triste manga facile (1)
  • image triste pleure dessin (1)
  • tristesse epaule pour pleurer image (1)

28 Responses to Bonjour tristesse

  1. Christelle dit :

    Parler a des amies j’aimerais bien mais encore faut il en avoir !

  2. Meggy dit :

    Bon courage :*

  3. Djahann dit :

    Malheureusement, ce que tu décris est fréquent. J’ai toujours trouvé les ressources pour m’en sortir seule mais c’est dur. Et ma soeur, qui n’a pas réussi, a bien vu qui étaient les vrais amis qui ne fuient pas et ne jugent pas.
    Courage à toi, bientôt le soleil reviendra dans ton coeur

  4. katie comte dit :

    bonsoir Il est joli ton post et tellement émouvant…

  5. Armelle1206 dit :

    C’est pas toujours facile de parler et ce n’est pas toujours facile de répondre à la demande d’une personne.. Mais les vraies amies ressentent cela. Elles sont présentes et prêtes à prêter leur épaule et leur boîte de mouchoirs.. L’adversité nous met souvent face à une réalité que l’on n’avait pas su entrevoir avant.. Je te souhaite de garder tes amies qui t’ont tenues la main et de tourner le dos à celles qui t’ont ignorées… Ma devise c’est après la pluie le beau temps.. Je traverse la même chose que toi en ce moment.. disons .. que la vie n’est pas toujours sympa… mais on y arrivera, cela ira mieux bientôt.. Je t’embrasse..

  6. Marylin sch dit :

    Très touchant et personnellement je me retrouve beaucoup dans ton texte…
    On croit en certains et pas en d’autres et puis on reste bête le jour de la révélation !
    Il y a peu encore j’ai vécu pas mal de souffrances et je me suis rendu compte il y a peu que j’ai préféré me renfermer dans ma peine plutôt que de parler à mes amies.
    Pourquoi? Je ne sais pas certainement le fait que mes amies sont distantes depuis que j’ai déménagé et surtout depuis que je suis maman en couple, enfin je n’ai plus la vie d’une jeune femme a sortir tous les weekends… bref la peur qu’on me dise que ma vie est pourrie juste parce que je vis dans ma bulle avec mon chéri et mes enfants.
    Et puis je me dis finalement que toutes ces choses que je vis avec mes enfants dans ma bulle mes amies là ne l’ont pas! Du coup ça me booste mais mon grand confident reste mon homme et ma maman aussi mais je me suis toujours plus occupée d’elle que le contraire..
    enfin bref ça fait toujours du bien de parler et il le faut ! Même aller voir un psychologue ne veut pas dire qu’on est folle…

    Bisous et bon courage

  7. tu as raison c’est important de le souligner, il faut se soutenir et aller vers ceux qui vont mal. Nous sommes dans une société d’individualistes ne se souciant guère des autres sauf pour critiquer, on en oublie la solidarité, le soutien et la compréhension.
    Courage a toi et bravo à ceux qui te soutiennent, la vie n’est pas toujours facile.

  8. vandenbussche laetitia dit :

    Bonjour Gwenn,
    Je te comprends à mille pourcent.
    Quand on traverse des moments durs et en plus on est déçu par des gens que l’on aime c’est la double massue.
    Je crois au destin et ma mère me disait tjs que rien n’arrive par hasard mais il n’y a que le temps pour réparer les blessures.
    Bon courage et un de Pep’s pour la journée

  9. Sylviane dit :

    Bonjour,

    Comme c’est vrai, les amies ont les découvre dans les moments difficiles, et des fois on est surprise. Je traverse aussi un moment difficile,et c’est dur,je me suis éloignée de ma famille géographiquement.
    Alors, je fais du bénévolat pour essayer de me faire de nouvelles relations, pas facile.
    Mais après la pluie le soleil revient !
    Courage.

  10. Mél Blanc dit :

    Bon courage à toi !
    Et oui parfois ça aide à faire le ménage dans les amies !
    Etant loin de ma famille et de mes « anciennes » amies, même si j’ai toujours des contacts, ce n’est plus pareil !

  11. Elodie Minet dit :

    Bon courage.
    C’est sur on est souvent déçu par ceux qu’on croit les plus proches et on a parfois de jolies surprises par des personnes qu’on aurait pas cru et qui pour finir sont toujours là.
    j’espère de tout coeur que tu te sentiras vite mieux.

  12. Valérie PASCAL dit :

    Bonjour,
    Souffrant de dépression chronique (et soignée pour cela depuis fort longtemps), je comprends ce que tu as vécu et je compatis.
    Malheureusement, avec la dépression on fait non seulement le vide autour de soi, mais souvent les autres fuient également…

  13. il y a des périodes où on se sent très seule, je connais cela!
    à chaques tournants importants de ma vie, j’ai perdu des ami(e)s; à croire que le bonheur ou le malheur, lorsqu’il nous touche profondément fait fuir…

    et puis au détour d’un rue, à la cafét’, ou sur la toile, on découvre des personnes superbes qui gagnent à être connues.

    courage pour ce qui te peine!

  14. Aubine Prerret dit :

    Coucou,

    je me positionne de l’autre côté, celui de l’amie qui ne vois pas. J’ai une amie (on va dire la meilleure) qui régulièrement tombe en dépression. Au début, j’essayais d’être présente, d’envoyer un message, l’inviter…mais je me suis rendue compte que c’était encore pire. Que le fait de tenter de la soutenir l’enfermait dans son mal être….Tous les ans, au moindre petit aléa de la vie, elle sombre. Personnellement, je n’en peux plus. Je l’adore mais je ne sais plus comment réagir à sa cyclothymie. Suis-je une mauvaise amie ? sans doute. Mais je me protège aussi. Et je protège aussi mes enfants qui la voient totalement déprimée 🙁 Comme toi, on m’a toujours dit d’être forte! j’ai vécu de sacrées crasses dans ma vie qui m’ont renforcées et j’ai du mal à comprendre ces personnes qui pour un pet de travers foutent tout en l’air….pourtant, j’essaie d’être tolérante, en me disant que chacun ressent les choses à sa manière…mais bon….

Répondre à Mél Blanc Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *